Quiz de l’Avent 2020

Connaissez-vous les traditions de Noël dans le monde ?

Avec son lot de mauvaises surprises, 2020 nous met à rude épreuve et nous oblige à relever de nombreux défis.

Difficile dans ces conditions d’avoir le cœur à la fête. Néanmoins, nous souhaitons égayer ce mois de décembre, réunir les guiclanais autour de cette tradition devenue populaire et ainsi cultiver l’esprit de Noël.

A travers ce calendrier de l’Avent virtuel, nous vous invitons donc à voyager en réalisant un petit tour du monde des traditions de Noël.

Bien que célébrées partout dans le monde, les coutumes et traditions de cette fête de Noël varient d’un pays à l’autre, voire d’une région à l’autre. Impossible de vous présenter tous les pays mais dans ce petit tour d’horizon, vous découvrirez des traditions touchantes, drôles, inspirantes voire impensables ; certaines quelques peu identiques aux nôtres, d’autres complètement différentes.

Nous ne vous en disons pas davantage ; si ce n’est que vous allez devoir deviner de quel pays sont issues les traditions évoquées.
Vous connaissez bien évidemment le principe de ce calendrier ; chaque jour, cliquez sur le chiffre correspondant à la date.

Seul ou en famille, nous vous invitons à découvrir ce qui s’y cache et à apprécier cette parenthèse quotidienne.

C’est un jeu mais comment cela fonctionne t-il ?

 Règles du jeu

  • Le Quiz est composé de 24 questions sur le thème des traditions de Noël dans le monde.
  • Par la découverte des traditions de Noël dans le monde, ce jeu a pour objectif de vous divertir.
  • Chaque jour, du 1er au 24 décembre, la date apparaît dans le calendrier. En cliquant dessus, vous accédez à un texte qui vous présente les traditions de Noël d’un pays. A vous de découvrir de quel pays il s’agit.
  • Dès que vous pensez avoir trouvé la bonne réponse, n’oubliez pas de la noter sur un papier. Quoiqu’il arrive, vous pourrez accéder à nouveau aux dates passées en cliquant simplement dessus.
  • Le 25 décembre, vous aurez accès au formulaire de réponses et pourrez y saisir les vôtres. Le formulaire est uniquement disponible sur le site Internet et est le seul valable.
  • Afin de départager les familles qui auront répondu avec brio à l’ensemble des questions, vous trouverez  à la fin du formulaire quelques questions sur Guiclan.
  • Seules les personnes qui auront toutes les bonnes réponses pourront prétendre au podium. Elles seront départagées par la question subsidiaire. La réponse la plus proche l’emportera. 

Règlement

  • Ce Quiz est ouvert uniquement aux habitants de la commune de Guiclan.
  • Ce Quiz est à faire seul ou en famille. Une seule participation par foyer sera acceptée.
  • Pour prétendre au podium, il est nécessaire de  répondre à l’ensemble des questions du Quiz.
  • Merci de renseigner vos nom, prénom, adresse, mail et téléphone dans le formulaire de réponses.
  • Le formulaire de réponses sera disponible uniquement du 25 décembre au 31 décembre.
  • Les résultats seront annoncés le dimanche 1er janvier 2021 sur le site de la commune.
  • La remise des lots se fera lors des voeux du maire 2021 (la date n’est pas encore fixée).

Mais qu’y a t-il à gagner ?

La Municipalité met en jeu 3 lots pour les 3 premiers gagnants de ce Quiz de l’Avent 2020 !

Un panier garni
Taille XL

Un panier garni
Taille M

Un panier garni
Taille S

Tous les produits inclus dans les paniers garnis sont exclusivement issus des producteurs et artisans Guiclanais.

Les résultats du jeu

Cliquer sur l’image pour voir les résultats

Le Calendrier

1er décembre

Dans ce Pays, nous nous envoyons de jolies cartes de vœux que nous suspendons dans nos maisons jusqu’au mois de janvier. C’est une coutume si importante que des millions transitent chaque année!

Une autre tradition légendaire de ce pays est de s’embrasser sous une branche de Gui. A Noël, elle est accrochée au plafond ou suspendue au cadre d’une porte : chaque fois que deux personnes se tiennent sous le gui, elles doivent traditionnellement s’embrasser et se saisir d’une baie. Ce geste est considéré comme porteur de chance, de courage, de fertilité et de bonne santé.

Une autre tradition est celle des Crackers de Noël, gros bonbons de papier brillant cachant des petits cadeaux et une couronne, que l’on craque au moment du repas.

Dans ce pays, il y a également la tradition du Secret Santa dont le principe est simple. On tire au sort le prénom d’une personne à qui l’on doit faire un cadeau de Noël (souvent en fixant une somme limite), cette personne ne sachant pas qui lui offre le cadeau en question (mais c’est souvent un secret de polichinelle). Cette tradition de Noël est particulièrement courante au travail, entre collègues.

Toujours sympa, bien que cela dépende beaucoup de la personne qui tire au sort votre prénom, et du cadeau en question!

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

2 décembre

Traditionnellement, la période de Noël s’inscrit dans ce pays sur une douzaine de jours, allant de la nuit de Noël à l’Épiphanie, au cours desquels ils suspendent du basilic et allument un feu pour tenir les mauvais Esprits éloignés.

Bien que le sapin ait fait son apparition au cours de ces cinquante dernières années, historiquement, chaque maison s’ornait d’une maquette de bateau décorée de petites bougies.

Le 24 décembre, les enfants vont de maison en maison chanter les “Kalanda” en s’accompagnant d’un trigone. En réponse, les habitants leur donnent des sucreries, des fruits secs et des petits gâteaux tels que les melomakarona ( gâteaux à la cannelle, aux noix, aux amandes et au miel) ou les kourabiedes (sablés en forme de croissant de lune et nappés de sucre glace).

Les cadeaux seront apportés le 1er janvier par Saint Basile. Pour honorer ce dernier, des pièces d’or seront cachées à l’intérieur des gâteaux qui seront coupés à minuit, la veille du Nouvel An. Celui qui aura une pièce d’or dans sa part aura de la chance l’année suivante.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont -elles issues?

3 décembre

Ici, pas de Noël sous la neige mais au soleil avec des températures dépassant les 30°. C’est le début des grandes vacances et s’il n’y a pas de marchés de Noël traditionnels comme en Europe, les illuminations, les sapins décorés et les magasins aux couleurs festives font tout de même partie de la tradition locale. Les façades des maisons et les jardins se transforment comme celles des américains en vitrines de magasins de déco de Noël.

La légende raconte que les premiers chants de noël sont apparus dans ce pays avant de se répandre autour du globe. Cette tradition viendrait de mineurs du Sud de ce pays qui à la fin du XIXème siècle célébraient Noël en chantant avec des bougies collées sur le bord de leur chapeau de sécurité. Cette pratique a ensuite été popularisée par un animateur radio afin de donner du baume au cœur à ceux qui passaient Noël seuls. Désormais, le 24 décembre marque la date des concerts de Noël partout dans ce pays où, depuis plus de 75 ans, des artistes viennent offrir un spectacle familial dans une de ses grandes villes.

Le 24 décembre, de nombreuses familles  se régalent d’une dinde rôtie et d’un pudding de Noël ou d’un Pavlova (dessert à base de meringue et de fruits frais). Cependant, le pays comptant plus de 200 nationalités parmi ses citoyens, les traditions s’entremêlent et on fête également Noël en maillot de bain sur la plage, autour d’un pique-nique ou d’un barbecue. Un concours de surf, au cours duquel tous les participants sont déguisés en Père-noël, est organisé.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

4 décembre

 Les festivités de ce pays suivent le calendrier julien et ont donc lieu du 6 janvier (la veille de Noël) au 19 janvier. Précédé par des préparatifs religieux et festifs, l’événement marquant de Noël est le “Sviata Vechera” ou “repas saint” qui débute dès que les enfants aperçoivent une étoile dans le ciel du 6 janvier. Cette observation céleste symbolise le voyage des trois mages.

La messe est célébrée en ce jour et suivie du repas traditionnel comptant pas moins de douze services; un pour chacun des apôtres de Jésus. Il ne doit contenir aucune viande ni produit laitier. On retrouve surtout des céréales, du poisson, des légumes et des fruits. Dans le même esprit, point de beurre mais des gras végétaux et des huiles. Le kutia, un pudding sucré, est le premier de douze plats servis lors de ce souper de la veille de Noël (appelé Svyaty Vechir).

La table est toujours dressée avec une gerbe de blé. Souvent on dépose des épis de blé sur ou sous la nappe pour représenter l’enfant Jésus couché sur la paille. On sort les plus belles broderies qu’on se passe de génération en génération. On retrouve souvent deux nappes superposées, une représentant les membres de la famille, l’autre ceux qui sont décédés. Il y a toujours une chaise vide et un couvert pour l’âme des morts bien-aimés. La pièce centrale est le “kolach” ou pain de Noël: 3 pains ronds superposés représentant la sainte trinité – la forme circulaire symbolise l’Éternité. On allume au centre une chandelle représentant Jésus, la lumière du monde. De plus, on ne distribue pas de cadeaux pour l’occasion – on le fait plutôt pour le passage à la nouvelle année.

Issue d’une jolie légende, une tradition de Noël de ce pays veut que l’on accroche de fausses toiles d’araignée dans les sapins en signe de chance pour toutes les familles. La légende raconte que jadis, vivait une veuve dans une misérable cabane avec ses enfants. Un jour, une pomme de pin tombée d’un arbre voisin donna naissance à un petit sapin. Les enfants, compte tenu de la pauvreté de leur mère, n’avaient guère de sources de joie et la vue de ce petit arbre les combla de bonheur. Ils s’imaginaient déjà le décorer. Hélas, pas d’argent pour de quelconques décorations et le soir de Noël, la mort dans l’âme, tous allèrent se coucher. Les araignées de la vieille cabane avaient entendu leurs pleurs et, durant la nuit, décidèrent de tisser de magnifiques toiles dans les branches du sapin. Au petit matin, les enfants et leur mère découvrirent avec stupeur la beauté du tissage effectué par les araignées. Le soleil, en se levant, vint frapper les toiles de ses rayons et elles se transformèrent alors en or et en argent, mettant toute la petite famille à l’abri du besoin.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

5 décembre

Pas de sapin sur cette île relativement pauvre où ceux-ci sont trop chers pour les habitants. Noël ayant lieu en été, les jacarandas, arbres à fleurs mauves en clochettes, offrent un décor naturel à la ville.

Le 24 décembre, soir du réveillon de Noël, les familles se retrouvent à l’église pour chanter des gospels africains et des cantiques de Noël français. Alors que les gens de la brousse viennent pieds nus avec leurs couvertures bariolées, il est de tradition, pour les familles les moins dépourvues, de porter des habits neufs pour cette messe et la fête qui suit.

Le repas du réveillon se fait à la lueur des bougies. Le vary, plat de riz très épicé, est servi avec parfois des poissons grillés ou des fruits de mer pour les plus riches. Pour accompagner le riz, on sert un bouillon de brèdes (sorte de feuilles d’épinard). Un des plats traditionnels des grandes fêtes est la dinde au porc dans laquelle chacun des membres de la famille doit manger une partie bien précise de la volaille. En dessert, on trouve souvent une bûche à la vanille de l’île mais aussi des litchis, mangues et goyaves.

Le 25 décembre, les enfants offrent aux familles des petits spectacles tels que pièces de théâtre, poèmes, chansons, sketchs… La fête se termine par l’arrivée de Dadabe Noely, le Père Noël en habit léger car il fait très chaud. Il offre bonbons et koba ravina, biscuits de farine au sucre roux et pistaches pilées, enveloppés dans des feuilles de banane. C’est l’époque de la mousson mais si le temps le permet, la fête se poursuit dehors au son des instruments de musique locaux tels que le marovany (sorte de xylophone), le djembé et l’aponga ( des tambours).

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

6 décembre

Dans ce pays, le 6 décembre, soit le jour de la Saint-Nicolas, les enfants attendent l’arrivée de Sinterklaas. Chaque hiver, vêtu de son long manteau rouge et coiffé de sa mitre, Sinterklaas voyage par bateau depuis l’Espagne jusqu’au port de la capitale de ce pays.

En effet, dès le 15 novembre, Saint Nicolas sillonne les villes et les villages. Il distribue des bonbons mais aussi des pâtes d’amandes, des lettres en chocolat, des bonhommes en pain d’épices pendant les défilés accompagnés de musique, de chansons et de légendes. Il se promène sur son cheval blanc et porte un sac rempli de cadeaux pour les enfants. Zwarte Piet (Père Fouettard ou Pierre le Noir) est l’aide de Saint Nicolas. Après avoir entendu frapper à leur porte, les enfants trouvent un sac plein de jouets, de noix et de cadeaux.

Pendant les fêtes, on mange beaucoup de pâte d’amande, des biscuits au gingembre épicés et des “bankletters”. Quand ils chantent les chansons autour de l’arbre de noël, ils mangent du “Kerstkran” (gâteau en forme de couronne).

On n’oublie pas pour autant Noël, quelques semaines plus tard. Le 25 décembre, pour le brunch, on mange le pain de Noël (kersstol) et la famille se rassemble l’après-midi pour jouer aux jeux de société ou pour faire une promenade à pied. Le soir, le repas de Noël se compose traditionnellement d’une soupe (bouillon de queue de bœuf au madère, de crevettes, d’anguille fumée), d’une viande (dinde ou gibier) puis d’un dessert traditionnel appelé pudding ou « bavarois », dessert très prisé dans ce pays.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

7 décembre

Marqué par le Jour des Bougies, ce pays débute les festivités de Noël le 7 décembre par une fête dédiée à la vierge Marie. Dès la nuit tombée, les rues sont bordées de bougies et de lampions multicolores. Chaque bougie allumée est l’occasion de faire un vœu ou une prière pour un de ses proches.

Cette fête a une très grande valeur symbolique car elle annonce souvent les couleurs du déroulement du reste des fêtes liées à la célébration de Noël. Ici, il n’est donc pas question de parler des fêtes de fin d’année sans évoquer les illuminations de Noël, localement appelées «alumbrado navideno». C’est un véritable événement touristique qui réunit chaque année un peu plus de 4 millions de personnes.

“La noveda” ou “La neuvaine de la nativité” est une tradition qui se réalise les neufs derniers jours précédent Noël. Il s’agit d’un ensemble de prières, une pour chaque jour, pendant lesquelles familles et amis se réunissent tous les soirs. Au programme: nourriture, prière et chants (les fameux «Villancicos», des chants de Bergers) autour du fameux “pesebre”, la crèche de Noël, qui a une place très importante dans la plupart des foyers. C’est un événement religieux qui s’est transformé en mode sociale parce que c’est une occasion de renforcer les liens familiaux.

Dans ce pays au grand sens de l’humour, les habitants adorent faire des blagues à leurs amis, leur famille et leurs collègues de bureau : c’est la tradition des Aguilnados, un ensemble de jeux ou de défis qui se termine la veille de Noël et durant lequel on parie des cadeaux. Comme jeux fréquents il y a le «tres pies» où l’on doit éviter que notre adversaire mette son pied entre les nôtres, le «pajita en boca» pendant lequel on doit garder une paille dans la bouche toute la journée et le fameux «Ni oui ni non» qui reste bien présent malgré le temps qui passe.

Le soir du 24 décembre, après le repas, ceux qui le souhaitent assistent à la messe de minuit, sous les lumières des feux d’artifices qui envahissent le ciel. A la fin de la messe c’est le retour à la maison où chacun ouvre son cadeau déposé par Nino Dios (l’Enfant Jésus) sous le sapin ou sous l’oreiller des enfants.

A Noël, les plats traditionnels tiennent une importance toute particulière et varient en fonction des régions: la tradition est de cuisiner une dinde farcie ou un jambon cuit au four accompagné d’une sauce aux pruneaux ou aux pommes. En dessert, on trouve la «natilla», un flan que l’on sucre. A tout cela s’ajoute des figues confites avec de la confiture de lait. Parmi les autres mets que l’on retrouve il y a les “bunuelos” (de petites boulettes de pâte au fromage frites) et les “hojuelas” (de petites pâtisseries faites de farine, œufs et friture).

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

8 décembre

Dans ce pays, l’emploi du temps festif est chargé. Les fêtes de Noël débutent à la mi-décembre par une loterie et se clôturent le 6 janvier, jour férié national. Organisée tous les ans depuis 1812, cette loterie, considérée comme la plus grande au monde, est un véritable évènement national. Familles, Associations de quartier, Clubs sportifs, Entreprises (…) s’organisent pour vendre et acheter des billets. Selon la presse nationale, 98 % de la population y participent. Le tirage au sort, retransmis à la télévision et effectué par des enfants, a lieu le 22 décembre.

Avant noël, les maisons s’emplissent de gourmandises toujours prêtes pour régaler les visiteurs. Ainsi, mantecados, polvorones, roscos (biscuits au vin) sont offerts aux amis invités à boire un verre de Malaga ou autre douceur. Par ailleurs, le turron, sorte de nougat, est la gourmandise la plus appréciée de toute la famille pendant les fêtes.

Le premier dîner de fête est familial: c’est la Nochebuena (bonne nuit) du 24 décembre. Si le plat varie selon les régions, c’est le moment où l’on chante des chants traditionnels de Noël . À minuit, les croyants se rendent à la “messe du coq”, animal considéré comme le premier annonciateur de la naissance de Jésus.

Pas de distribution de cadeaux le 25 décembre. En effet, même si le père noël est de plus en plus populaire, ce sont traditionnellement les rois mages qui apportent les cadeaux aux enfants. La majorité des cadeaux sont donc ouverts le 6 janvier, jour où les Rois Mages apportèrent leurs cadeaux au petit Jésus.

Deux traditions originales subsistent dans certaines régions: celle du Tió de Nadal, une bûche que l’on nourrit et enveloppe dans une couverture à partir du 8 décembre, avant de la frapper le jour de Noël pour qu’elle délivre les cadeaux; et celle du Caganer, un santon qui fait ses besoins dans un coin de la crèche !

Jour férié, le 28 décembre commémore un épisode de la Bible, le massacre de jeunes enfants ordonné par le roi Hérode. Cette commémoration se fait de manière particulière: en faisant des farces! Il s’agit en fait du premier avril français… À l’exception près qu’on ne colle pas de poissons dans le dos, mais des bonhommes en papier !

La nuit du 31 décembre (la Nochevieja) commence généralement tout d’abord en famille. On se retrouve autour d’un bon repas et à minuit… on mange douze raisins! Chaque raisin doit être mangé à chaque coup de cloche. Cette tradition date de 1909, lorsque des vignerons ont pensé que ce serait un moyen de remédier au surplus de production de cette année-là. Aujourd’hui, ce geste répété est suivi par tous !

Le 5 janvier au soir, les enfants vont voir la cabalgata, le défilé des Rois Mages dans les rues de la ville. Melchior, Gaspard et Balthazar saluent les passants et distribuent des bonbons. Avant d’aller se coucher, les petits laissent leurs souliers en évidence dans un endroit de la maison.

Au petit-déjeuner, on ouvre les cadeaux et on mange ensemble le roscón de reyes, en forme de couronne avec des fruits confits pour représenter les bijoux qui ornent les manteaux des Rois Mages. Une fève est cachée dans le gâteau, la personne qui la trouve est le roi ou la reine.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

 

9 décembre

C’est bien connu : dans ce pays, tout est plus gros et plus coloré; ce qui s’applique aussi aux festivités de Noël. Le début de la période de Noël est marqué par la fin de Thanksgiving, le troisième jeudi de novembre. Le samedi suivant, une parade spectaculaire s’organise dans une des grandes villes du pays et marque symboliquement l’ouverture de la saison des cadeaux. Malgré la frénésie des achats dans les magasins, l’origine religieuse de Noël reste très présente et les chants de Noël, dont le célèbre «Jingle bells», retentissent dans les rues et les maisons.

Toute la famille participe à la décoration de la maison. Les maisons sont recouvertes d’un bandeau lumineux et de décorations par centaines – chose normale que de faire sauter sa facture d’électricité pour l’occasion. Un sapin de Noël doit se trouver dans le décor également : la tradition veut même qu’on le décore avec ses amis lors d’une Tree Party quelques jours plus tôt. On suspend de grandes chaussettes près de la cheminée, on expose les cartes de Noël sur les murs et on prépare des guirlandes de popcorn. On accroche celles-ci dans le sapin, ainsi que des petites cannes en sucre rouge et blanc : les sucres d’orge.

Ici le Père Noël se nomme Santa-Claus. Selon la légende, cet évêque chrétien, à l’origine du personnage du Père Noël de ce pays, est connu pour avoir donné des cadeaux à ses voisins pauvres afin de les aider à surmonter les hivers les plus rudes. Bon vivant, généreux et entouré de ses fidèles rennes, il se déplace exclusivement en traîneau. Pure tradition de ce pays, les Elfes sont les petits espions du Père Noël, que l’on déplace “ secrètement “ tous les soirs dans la maison. Leur mission consiste à surveiller la conduite des enfants qui doivent se tenir à carreau durant les semaines précédant Noël !

Même si les habitudes culinaires sont très variées, le traditionnel Eggnog est préparé dans toutes les maisons. Ce breuvage riche et épais, parfumé au rhum, parfois rehaussé de cannelle ou de muscade est offert dans de petites tasses de verre en signe de bienvenue à tous les invités. Dans les grands hôtels, dans le hall d’entrée, le Egg Nog trône sur une nappe blanche près du sapin illuminé et rempli de sa chaleur le cœur de tous les clients.

Quand arrive le 24 Décembre, on fait de la place sur la table pour accueillir une énorme dinde. Les cadeaux sont ouverts au matin du 25, car Santa Claus ne débarque que dans la nuit, avant de dévorer les biscuits laissés à sa disposition et le grand verre de lait froid puis inévitablement de déposer les cadeaux.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

10 décembre

Héritage d’une très longue tradition de célébrations autour du solstice d’hiver pour célébrer la mère nature et le soleil, les fêtes de fin d’année sont sacrées et célébrées de manière gourmande, joyeuse et féerique. Ce pays possède plusieurs traditions uniques liées à Noël, à commencer par la multitude de calendriers de l’Avent que l’on trouve dans les foyers. A partir du premier dimanche de l’Avent, les marchés de Noël, les chants de Noël à la radio et les guirlandes lumineuses répandent une ambiance de Noël dans tout le pays.

Très réputés, des marchés de Noël s’installent dans les grandes villes durant tout le mois de décembre. Ce pays accueille le plus grand marché d’Europe. Dans ces marchés, il y règne une atmosphère festive et conviviale : devant de somptueux décors de Noël, on vient déguster les pains d’épice et autres produits régionaux, et l’on sirote le vin chaud agréablement parfumé de cannelle. Il s’agit d’une tradition chaleureuse et inoubliable.

Le 6 décembre, ils fêtent la Saint Nicolas. Ce dernier fait le tour des villes avec son âne pour récompenser les enfants sages. Il visite les écoles maternelles, distribue des friandises aux enfants (du pain d’épices et des oranges) et se voit remettre les clés de la ville par le maire. Chars, défilés prestigieux, feux d’artifices… Saint Nicolas est une fête importante dans la vie culturelle des régions.

Pendant tout le temps des fêtes, dans chaque famille, on aime se retrouver l’après-midi pour confectionner et déguster avec un café ou une tasse de thé des petits gâteaux traditionnels de Noël, les Plätzchen qui embaument la cannelle. De plus, chaque famille fabrique une couronne de l’avent avec des branches d’épicéa. Cette couronne est porteuse de 4 bougies : chacune d’entre elles sera allumée chaque dimanche de l’Avent. De même, on confectionne une maison en pains d’épices qui symbolise la maison de la sorcière dans le conte de Hansel et Gretel. Chacun prend un petit morceau et la maison s’effrite au rythme de la gourmandise.

Le 24 décembre, les enfants décorent leur sapin de Noël et laissent, dans une coupelle au pied du sapin, quelques biscuits pour le Père Noël. Dans le sud-est du pays, les enfants demandent des cadeaux au Christkind, une petite fille que l’on retrouve symbolisée dans les parades.

Le menu traditionnel est composé d’une oie rôtie, accompagnée le plus souvent de quenelles de pommes de terre et de chou rouge cuit. En dessert, on déguste le gâteau de Noël par excellence : le fameux Christstollen.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

11 décembre

Ici, les célébrations de Noël durent près d’un mois, du 8 décembre au 6 janvier, jour de la fête de l’Épiphanie. C’est un mois à la fois de dévotion religieuse et de temps passé en famille. Tout commence par la fête de de L’Immaculée Conception.

C’est traditionnellement le jour où les familles décorent le sapin de Noël et la maison. L’une des décorations les plus importantes à Noël est la crèche, admirée dans les églises, les lieux publiques et chez les particuliers. À noter que l’enfant Jésus n’est installé qu’à partir du jour de Noël.
Si dans ce pays très chrétien, la plupart des habitants fêtent Noël le 25 décembre, des traditions varient néanmoins selon les régions et les enfants ne reçoivent pas tous leurs jouets en même temps. Alors que dans certaines familles c’est traditionnellement le Petit Jésus qui apportera les présents, dans d’autres ce sera le Père Noël.

Dans le Nord du pays, les festivités commencent le 13 décembre avec la célébration de Sainte Lucie. Les enfants lui écrivent une lettre, dans laquelle ils mentionnent les cadeaux qu’ils souhaiteraient recevoir. L’origine de cette célébration remonterait au Moyen-Âge, époque où les enfants furent touchés par une terrible épidémie affectant les yeux. Il fut alors décidé de faire un pèlerinage pieds nus afin de demander la grâce à Sainte Lucie. Pour convaincre les enfants récalcitrants, leurs parents promirent qu’à leur retour de l’église, Sainte Lucie leur aurait apporté un présent. Peu après l’épidémie cessa, et la tradition s’installa. Aujourd’hui encore, le 13 décembre, on porte les enfants à l’église afin bénir leurs yeux. La nuit du 12 décembre, c’est Sainte Lucie, sur son âne, qui porte les cadeaux aux enfants. Avant d’aller dormir, on laisse sur la table deux assiettes de nourriture pour la sainte et son âne.

Dans la capitale et ses environs, on ne célèbre Noël qu’à l’occasion de l’Épiphanie (férié), le 6 janvier. Ainsi, la nuit du 5 au 6 janvier, la gentille sorcière Befana parcoure les cheminées des maisons sur son balai volant pour distribuer des cadeaux aux enfants sages et du charbon à ceux qui ne l’ont pas été.

Dans les hautes régions du pays, les offrandes et cadeaux commencent par contre bien plus tôt avec la visite de Saint-Nicolas le 6 décembre.

Une vieille coutume est celle de la Novena, les 9 jours précédents Noël, durant lesquels les enfants font du porte-à-porte déguisés en bergers pour chanter et récolter des bonbons.

Si le dîner du réveillon est très varié selon les régions et leurs coutumes, le dessert se compose unanimement du traditionnel Panettone. Présent sur toutes les tables, cette gourmandise moelleuse et parsemée de délicieux petits fruits (raisins, fruits confits, surtout des agrumes), aurait vu le jour vers 1490. Selon une légende des plus populaires, celle d’un jeune aristocrate qui s’éprit de la fille d’un pâtissier nommé Toni. Pour impressionner le père de sa bien-aimée, le jeune homme se fit passer pour un apprenti pâtissier et inventa un pain extraordinaire, sucré, en forme de dôme et d’une finesse peu commune. Ce nouveau pain aux fruits connut un énorme succès; les gens affluaient à la boulangerie pour acheter le magnifique Pan de Toni.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

12 décembre

Dans ce pays on retrouve les traditionnelles décorations de Noël, à savoir, les guirlandes lumineuses, les couronnes de l’Avent et autres suspensions. Les décorations ornent également les rues mais les sapins de Noël se font bien rare dans les villes ! En raison de la nature de ses terres, ce pays compte très peu d’arbres.

Ce qui diffère de chez nous, c’est qu’ici, on commence réellement à fêter Noël 13 jours avant le 24 décembre. Exit le Père Noël, les enfants attendent 13 joyeux lurons de noël, nommés les Jólasveinar. Localement appelés les Yule Lads, ils s’intègrent parfaitement dans la culture de ce pays et de ses mythes légendaires. C’est ainsi que, treize nuits avant Noël et treize nuits après, nos treize trolls malicieux et déjantés déambulent dans les rues pour, chacun à leur tour, rendre visite aux enfants.

La coutume veut que chaque jour, un Troll différent dépose un petit cadeau dans les souliers de tous les enfants. Si l’enfant a été sage durant l’année, le Yule déposera dans une chaussette accrochée à sa fenêtre un cadeau, sinon ce sera une pomme de terre pourrie.

Mais attention, ces 13 lutins facétieux sont les fils de la méchante ogresse Gryla et ils aiment bien jouer de vilains tours aux enfants et les effrayer. Chacun porte un nom bien spécifique, correspondant au vilain tour que celui-ci joue : le lécheur de casserole, le voleur de lait, le voleur de bougies, le claqueur de porte…Il s’agit donc d’une sorte de pères Noël Fouettards bien rigolos dont chacun a une mission abracadabrante, comme voler des casseroles ou des restes de plats, claquer les portes la nuit pour effrayer les habitants, ou encore suivre les enfants pour leur voler leurs bougies.

Jólaköttur, le chat de la famille, est également une véritable terreur qui, la nuit de Noël, vole les enfants qui ne portent pas de vêtement neuf. Par tradition, les enfants reçoivent donc des vêtements neufs pour Noël.

Particulièrement importants, les repas traditionnels sont formalisés. Plat typique, la raie fermentée est très appréciée dans de nombreux foyers lors du repas du 23 décembre.

La coutume veut aussi que l’on se rassemble en famille le 24 décembre au soir pour déguster un repas traditionnel composé en général de dos de cochon, dos de mouton rôti ou de perdrix des neiges servi avec des pommes de terre au caramel et suivi d’un porridge ou d’un pudding de riz pour le dessert. Dans ce plat, on glisse une amande en guise de fève, celui qui la trouve a le droit à un cadeau spécial. A la fin du repas a lieu l’échange d’étrennes.

Le 25 décembre, le Hangikjöt est servi. C’est un jambon de mouton légèrement fumé avec le fumier de mouton, s’il est préparé selon la coutume. Il s’accompagne de pommes de terre, pois, choux rouge et d’une Laufabrauð, une galette de pain originaire du nord du pays et servie avec sa sauce blanche.

En cette période de Noël règne donc une atmosphère toute particulière dans ce pays où peur et crainte se mêlent à joie et convivialité.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

13 décembre

Dans ce pays, les festivités de Noël commencent le 13 décembre avec une célébration religieuse en l’honneur de Lucia, sainte patronne de la lumière qui a aidé les personnes aveugles. Ce jour de la Sainte-Lucie est l’un des jours les plus importants. Les habitants défilent dans les rues et l’on déguste des Lussekatter au petit-déjeuner, des brioches au saffran et raisin.

Selon la tradition, l’aînée de la famille doit se lever avant l’aurore, puis se vêtir d’une robe blanche avec ceinture rouge et 1 couronne de feuilles persistantes avec 7 bougies, symbolisant ainsi la «Reine de lumière». C’est en chanson que la famille se réveille. Chantant «Santa Lucia», l’élue se rend en effet dans la chambre à coucher de chacun, pour y apporter, avec l’aide des plus jeunes, des gâteaux et servir le café. Sainte Lucie est symbolisée dans chaque ville et village par une jeune fille qui sert du café et des gâteaux aux habitants dans les écoles, hôpitaux et autres bâtiments publics. De toutes ces femmes, une Lucia nationale est choisie et s’ensuit un défilé, une fête et une danse.

Le déjeuner du réveillon est un véritable buffet, tandis que, le soir de Noël, une ancienne tradition consiste à accompagner chaque cadeau d’un petit sonnet ou d’un vers en rime. Noël prend fin 20 jours après soit le 13 janvier.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

14 décembre

De religion chrétienne à 90%, cet archipel est un modèle religieux tout à fait unique en Asie. Contrairement aux autres pays du continent, ce pays place la période de Noël au cœur de ses préoccupations. Ils sont fiers de proclamer que leur célébration de Noël est la plus longue et la plus joyeuse au monde. En effet, dès le 1er septembre, un Père Noël défile sur les écrans de télévision, plusieurs fois par jour et avec un décompte jusqu’au 25 décembre. Sur les radios locales, impossible aussi d’échapper aux chants traditionnels : un ou deux début octobre, une dizaine début novembre, et le maximum en décembre. Dans les centres commerciaux et les municipalités, des crèches sont installées depuis longtemps.

Tout commence vraiment le 16 décembre où ils assistent à la première des neuf messes célébrées à l’aube. En effet, chaque matin, pendant les neuf jours précédant Noël, les croyants célèbrent la Messe du Coq, appelée ainsi parce qu’elle débute à 4 h du matin. Les cloches des églises se mettent en branle et l’on voit des groupes joyeux se rendre, tout emmitouflés, dans leur paroisse pour la « Missa de Gallo ». La croyance populaire veut que celui qui assiste à ces neuf messes puisse voir son vœu réalisé dans la nouvelle année.

Symbole spécifique du pays, la Parola ou étoile lanterne, est accrochée un peu partout. Composée d’une armature de bambou, de papier, parfois de nacre et d’autres matériaux, elle représente la lumière à suivre, l’étoile de Bethléem. Les particuliers allument chaque soir leur Parola puis, au fur et à mesure que l’on se rapproche du 25 décembre, ils ajoutent des guirlandes électriques pour embellir la décoration extérieure de leur maison. Les jours précèdants Noël, en début de nuit, des enfants passent de maison en maison et chantent en chœur afin de gagner quelques sous. À l’école, dans les universités et dans la rue, des défilés avec de petits orchestres locaux ou une sono mobile sont organisés. Dans l’une des grandes villes, le festival des lanternes géantes illumine les rues par des défilés, chaque samedi de décembre avant le réveillon.

Le 24 décembre, tout le monde arrive progressivement à la maison où il y a de quoi se nourrir. Le dîner du réveillon trône sur la table mais attendra le retour de la messe de minuit pour être dégusté. À 22h, chacun se dirige vers l’église pour assister à la messe festive de Noël.

Un jeune couple, habillé comme Joseph et Marie, a passé sa soirée à frapper aux portes des maisons en demandant aux occupants de les loger. Comme dans la Bible, ils trouvent porte close. Ce « panunuluyan » s’achève quand ce couple se rend à l’église avant le commencement de la messe, la «misa de Aguinaldo ».

À la fin de la messe de la Nativité, de retour à la maison, place au dîner et enfin, pour les enfants, à l’ouverture des cadeaux. Ce matin-là, chacun rend visite à ses aînés pour se faire bénir. Durant ce temps, vêtus des habits neufs apportés par le Père Noël, les enfants se rendent dans les maisons des parrains et marraines pour avoir un cadeau, quelques friandises.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

15 décembre

Dans ce pays où la nuit de Noël est la plus longue de l’année, les traditions de Noël dépendent beaucoup de la famille.

Selon la légende, c’est ici que serait née la tradition des arbres de Noël. Historiquement, décorer un sapin de Noël serait d’usage depuis 1510 dans sa capitale.

La coutume veut que durant les 12 jours de festivités, la population de ce pays offre et reçoive des cadeaux. Ces derniers sont déposés au fur et à mesure au pied du sapin, tout devant être prêt pour le dernier dimanche de l’Avent. Traditionnellement, c’est le Père Noël qui distribue tous ces présents. Dés le début du mois de décembre, il est de coutume de décorer chaque maison d’une sorte de petit sapin de lumière, formé de bougies électriques disposées en triangle.

Selon la tradition païenne, des défilés rappelant le carnaval sont organisés. Les déguisements à l’honneur évoquent symboliquement la vie, la mort ou la nature. Des groupes folkloriques se retrouvent au Parlement et entraînent les députés dans leur ronde. Utilisant un morceau de bois qui sera ensuite brûlé, ils chassent les problèmes du lieu par leurs chants et danses.

Le plat traditionnel de Noël est désormais composé de pois gris bouillis avec des morceaux de viande frits et du lard gras, généralement accompagnés par du lait caillé ou fermenté. Ces pois presque noir représentent des larmes. S’ils ne sont pas tous mangés, « ce sont des larmes qui restent ». Pour l’occasion, on prépare également des piparkukas, sorte de petits pains d’épice de toutes formes qui seront accompagnés de vin chaud.

Si vous voulez que le bonheur vous accompagne l’année suivante, il faudra, non pas une bise sous une branche de gui, mais plutôt tirer un bloc de bois attaché à votre pied. Plus il sera gros et lourd, plus vous aurez de chance d’attirer le bonheur sur vous et votre entourage.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

16 décembre

Dans ce pays très croyant, les fêtes de Noël sont très populaires et les festivités durent 9 jours. Événement marquant de Noël, la Posada qui se déroule du 16 décembre au 24 décembre, retrace le périple de Marie et Joseph depuis leur départ de Nazareth jusqu’à Bethléem. Si la tradition veut que cela se déroule selon un rite précis, il existe cependant plusieurs manières de l’aborder.

La famille et les amis se divisent en deux groupes; l’un sort de la maison et l’autre reste à l’intérieur (porte fermée). Deux personnes, de ceux qui se trouvent dehors, ont dans leurs mains des figurines en céramique de Marie et Joseph et commencent à chanter une chanson traditionnelle dont les paroles réclament l’hébergement de Marie et Joseph. Ceux qui sont de la maison répondent par une autre chanson qu’il n’y a pas de place chez eux pour les accueillir. S’ensuit un long dialogue -par chansons interposées- jusqu’à ce qu’ils ouvrent leurs portes à Marie et Joseph. On allume alors des petites bougies.

Une autre façon plus ou moins similaire de célébrer cette tradition: chaque soir jusqu’à la veille de Noël, les familles portent des lanternes colorées et vont de maison en maison dans leur quartier en montrant des images de Joseph et de Marie. Chaque ” aubergiste ” refuse de les loger, jusqu’à ce qu’ils arrivent à la maison de la famille choisie comme hôte de Las Posadas ce soir-là.

Les habitants tiennent beaucoup à cette tradition célébrée dans tout le pays. Les écoles en font même des pièces de théâtre, des danses et des chants. Au cours de ces neufs jours, des parades spectaculaires échauffent les rues à grandes explosions de feux d’artifice, de percussions et de barrissements des trompettes. La période des posadas se finalise par la destruction des piñatas le soir du réveillon de Noël. Les enfants la battent jusqu’à la rompre, faisant tomber les bonbons, noix, oranges, tangerines et cannes en sucre.

Le père noël n’existe pas et c’est Jésus en personne qui apporte les cadeaux que les enfants découvrent au pied du sapin le 25 décembre au matin.

Également respectée, la tradition du 6 janvier, ou celle des Rois Mages, veut que les enfants laissent une de leurs chaussures sous le sapin de Noël pour recevoir de l’argent.

Durant les fêtes, les boulangeries offrent le Rosca de Reyes, un pain de Noël traditionnel garni de fruits confits. À l’intérieur se trouve une figurine en plastique de l’enfant Jésus, symbolisant un lieu sûr pour la naissance de l’enfant. Chacun coupe alors une tranche du Rosca en espérant ne pas y découvrir la figurine. Celui qui la trouve dans sa tranche doit en effet organiser, pour tous ceux qui sont présents, une fête le 2 février.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

17 décembre

Dans ce pays, les fêtes de Noël sont célébrées du 6 décembre jusqu’au Nouvel An. Il existe deux figures traditionnelles de Noël : Saint Nicolas et le Père Noël. Fêté le 6 décembre, Saint Nicolas apporte ses cadeaux à tous les enfants sages. Il est accompagné de Père Fouettard qui punit les enfants désobéissants. La veille de la fête, les enfants préparent sa venue en déposant leur pantoufle près de la cheminée. Ils laissent également des carottes pour l’âne de Saint Nicolas. S’ils ont été sages pendant toute l’année, les enfants reçoivent des jouets et des friandises. Un incontournable de cette fête est le spéculoos, un gros biscuit épicé, aussi bien apprécié par les enfants que les adultes.

Dans certaines régions, ce n’est pas St Nicolas qui apporte ces présents mais St Martin, le 11 novembre.

Toutes les villes accueillent un marché de Noël avec des chalets et des stands où l’on peut déguster des spécialités sucrées ou salées, que l’on accompagne de chocolat ou de vin chaud. Tous les marchés ont au moins un stand qui offre du genièvre, un spiritueux parfois aromatisé aux fruits, à la vanille ou encore au chocolat. En plus de la nourriture et des cadeaux, les marchés de Noël offrent toutes sortes d’attractions, comme des patinoires, des chalets avec des animaux vivants, des villages de Noël ou encore des concerts.

Si le réveillon de Noël est une fête familiale, il comprend également des temps forts en public. Alors que certains assistent à la messe de minuit, d’autres se regroupent dans la rue pour assister à l’illumination de dizaines de milliers de bougies à minuit précise.

Bien que le repas traditionnel se compose en trois plats, dont le principal est souvent du gibier ou du poisson, le menu du réveillon varie selon les régions. Ainsi, dans le sud du pays, le boudin de Noël reste un incontournable. A base de chou vert, il est appelé “tripes à l’djotte”. Dans certaines régions, ce sont les cougnous (petits biscuits figurant l’enfant jésus) qui sont à l’honneur, alors que dans d’autres ce sont les boukètes qui ravient les papilles.

La plupart des familles aiment échanger les cadeaux la veille de Noël tout de suite après le repas ou vers minuit.

La période de Noël se termine le 6 janvier avec la Fête des Rois. Dans les villages, les enfants se déguisent en rois mages et visitent les voisins en chantant des chansons de Noël. Ils reçoivent en échange des friandises et de l’argent. Le gâteau traditionnel de ce jour est la Galette de Rois à la frangipane.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

18 décembre

Dans ce pays où les traditions de Noël sont multiples et diffèrent d’une région à l’autre, la période de Noël débute quatre semaines avant Noël et se clôture le 6 janvier par la procession des trois Mages. Jours fériés, le 25 décembre se passe en famille alors que le 26 est consacré aux visites d’amis afin de présenter les vœux.

La période de l’Avent commence à la lueur des bougies par une messe matinale, célébrée en l’honneur de la vierge Marie.

Le sapin est décoré quelques jours avant le réveillon, parfois le jour-même et on dispose du gui comme porte-bonheur. La crèche de Noël est installée ; Jésus y sera placé à l’issue de la messe de minuit.

La tradition veut que l’on achète une carpe vivante et qu’on la mette dans la baignoire jusqu’au jour de Noël où elle sera tuée et mangée. Symbole de longévité, la carpe symbolise la prospérité qu’on veut ramener chez soi. Garder une écaille de la carpe dans son porte-monnaie est censé porter chance et attirer l’argent pour l’année à venir.

Point culminant, les festivités du réveillon de Noël sont empreintes de nombreux symboles, de la préparation de la table au choix du menu. Dressée d’une nappe blanche avec de la paille dessous, la table symbolise à la fois l’étable où Jésus est né et la fragilité de la vie humaine. Marquée par l’espoir et l’espérance, une place supplémentaire est prévue pour un invité de dernière minute. Il commence à la nuit tombée, lorsqu’ apparaît la première étoile qui donne le signal pour le partage de l’ opłatek. Accompagné d’échanges de vœux personnalisés, ce pain azyme similaire à l’hostie est présenté par la personne la plus âgée de la famille. Dans certaines régions, les gens le partagent également avec leurs animaux. En cette nuit exceptionnelle, on dit qu’ils parlent le langage des hommes.

Servi sans viande et sans alcool, le repas traditionnel se compose de 12 plats, en référence aux 12 apôtres. L’un des plats les plus symboliques demeure la « carpe de Noël ». Le choix des ingrédients a une signification particulière. Toute la nature est représentée. Par exemple, les champignons font référence au monde mystérieux de la forêt et apporte un peu du monde de l’au-delà, une façon d’inviter également les défunts. La prospérité est notamment représentée dans le choix du dessert avec les gâteaux au miel et aux noix ainsi que le pain d’épices. Le gâteau au pavot, quant à lui, symbolise le sommeil, la mort dont on va se réveiller. C’est la future mort de Jésus-Christ et sa résurrection qui se retrouve dans ce gâteau.

Selon les régions, les cadeaux sont apportés après le repas par le Père Noël ou différents personnages traditionnels tels que St Nicolas ou l’Homme Étoile.

Mélange de folklore et de religion, les cantiques chantonnés à l’issue du repas célèbrent la naissance et la vie de l’enfant Jésus. Ensuite tous se rendent à la messe de minuit.

Selon vous, de quel Pays ces traditions sont-elles issues ?

19 décembre

Bien que dans ce pays les chrétiens ne représentent que 2,3 % de la population, Noël est un jour férié au même titre que d’autres fêtes religieuses.

Dans ce pays multiculturel et multireligieux, Noël – appelé “bada din ” ; ce qui signifie “le grand jour”- est une fête nationale. Ainsi, alors que les chrétiens célèbrent la naissance de Jésus, les autres voient ce jour comme la descente d’un dieu au cœur de l’humanité et célèbrent aussi ce jour avec joie et engouement !

A l’école, les enfants chantent et diffusent le message de Noël à leurs camarades dont la religion est différente. Ils font aussi des décorations dans la classe et préparent la crèche devant l’école.

De manière générale, les festivités ressemblent à notre façon de faire avec tout de même quelques nuances.

Les rues et maisons sont décorées avec des guirlandes lumineuses et un faux sapin. Dans certaines régions, des bananiers ou manguiers sont ornés de bougies et de rubans, remplaçant ainsi notre traditionnel sapin. Une coutume ancestrale consiste à apposer sur le toit des maisons des lampes à huile.

Dans les grandes villes à forte population chrétienne, de nombreuses animations sont organisées. On peut parfois y découvrir une crèche de Noël. Les gens s’y réunissent et dansent autour le soir du 25 décembre.

La commémoration débute, pour nombre de familles, par la messe de minuit qui peut durer près de trois heures. Pour cette messe, les églises sont souvent ornées de l’ Étoile de Noël, de feuilles de manguiers, bananiers ou tout autres arbres exotiques et de bougies. La journée est ensuite rythmée par des visites pour se souhaiter Joyeux Noël.

Ici, pas de liste préalable au Père noël (excepté dans les familles très aisées) ; les cadeaux sont limités et ce sont généralement des habits de fête qui sont offerts.

Il n’y a pas de réveillon, le repas de fête a lieu le 25 décembre. On y prépare des plats rarement cuisinés dans l’année. On allume un grand feu de joie dès la tombée de la nuit. Traditionnellement, un citron symbolique est offert aux chefs de famille. C’est un moment de fête ponctué de chants et de danses.

Le Père Noël ne débarque pas des pistes enneigées du Pôle Nord avec son traîneau, mais occupe plutôt les plages sous forme de statuettes sur le sable.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

20 décembre

Historiquement, dans ce Pays où les festivités de Noël étaient interdites jusqu’en 1991, c’est le Nouvel An qui est fêté en grande pompe. Néanmoins les traditions du Noël orthodoxe tendent à revenir sur le devant de la scène. Désormais considéré officiellement comme un jour férié, Noël est célébré, conformément au calendrier Julien, le 7 janvier.

Le soir du réveillon, de grandes messes sont organisées dans tout le Pays. La principale se déroule en la Cathédrale Notre Dame qui, selon les croyances, a mis au monde le sauveur.

Par ailleurs, des groupes de chanteurs, composés d’enfants et d’adultes, se déplacent de porte en porte avec une perche surmontée d’une étoiles. Ils chantent la gloire de Jésus. En récompense, les habitants leur donnent du pain d’épices, des petits raviolis farcis et même parfois de l’argent. Selon la tradition, ne pas recevoir ni écouter ces chants porte malheur.

Consacré à la préparation du repas, la journée du réveillon est également une journée de jeûne. En référence à l’étoile ayant guidé les Rois Mages vers Bethléem, le repas ne doit théoriquement commencer que lorsque la première étoile apparaît dans le ciel.

En référence à l’étable où est né le Christ, la table est traditionnellement recouverte de foin et d’une nappe blanche. Le repas est composé de 12 plats copieux et variés tels que des crêpes et blinis, des plats de poisson, de la galantine de pieds de porc, du porcelet farci, de l’oie frit ou encore des pains d’épice, des pains briochés farcis ou de la koutia, un mélange de grains de blé, de pavots, de noix, de fruits secs et de miel. Il est de tradition de laisser une miche de pain sur la table pendant la nuit pour honorer la mémoire des défunts.

L’’Esprit de Noël est incarné non pas par le Père Noël mais par Ded Moroz, le “Grand Père du Froid”. C’est une sorte de magicien en charge de l’hiver qui, selon la légende, était considéré comme un esprit mauvais. Il congelait les gens et enlevait les enfants en vue d’obtenir des cadeaux en guise de rançon.
Aujourd’hui, dans la nuit du 6 au 7 janvier, c’est paré d’habits rouges ou bleus qu’il effectue sa tournée. Se déplaçant dans un traîneau tiré par 3 chevaux et accompagné de sa fille “la Fée des Neiges”, il dépose les cadeaux au pied d’un pin.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

21 décembre

Dans ce Pays où coutumes anciennes et traditions nouvelles se côtoient, Noël est avant tout une célébration liée au solstice d’hiver.

Une des particularités de ce pays est la déclaration, chaque année, de la Trêve de Noël. Depuis 350 ans, elle est proclamée par le Président le jour du Réveillon. Ce dernier assiste ensuite au service religieux de Noël.

Liée à la légende biblique de la naissance de Jésus-Christ, l’une des traditions paysannes les plus répandues dans ce pays consiste à couvrir de paille le sol de la maison pendant toute la période de Noël. Disparue au début du 19ème siècle, cette coutume, ainsi que la réalisation de couronnes de Noël imitant les lustres de l’église, a fait son grand retour dans les années 70.

Introduite au 19ème siècle par la culture germanique, la tradition de l’arbre de Noël est rapidement devenue populaire, se répandant non seulement dans les maisons mais aussi dans les écoles, les églises et les fermes. Excepté dans quelques régions peu boisées où il est alors remplacé par des pins, l’arbre de Noël est toujours un sapin. Il est décoré simplement, avec des petits jouets, des friandises mais aussi des bougies.

Bien qu’elle se soit généralisée, la tradition du Père Noël qui apporte les cadeaux est, elle aussi, relativement récente.

Dans ce pays, la célébration de pré-Noëls ou petits Noëls durant les premières semaines de décembre s’est récemment popularisée. Également importées par les cultures voisines, ces fêtes où l’on mange et boit du vin chaud sont célébrées au travail entre collègues.

La veille et la nuit de Noël, ils ont pour coutume de faire des repas copieux. Avoir de la nourriture en abondance sur sa table à Noël signifie symboliquement que l’on ne manquera pas de nourriture pendant l’année à venir.

Le repas traditionnel du réveillon est composé de sept à douze plats différents qui diffèrent d’une région à l’autre. Néanmoins, le festin traditionnel se compose de viande de porc avec de la choucroute, des pommes de terre mais aussi du boudin blanc et noir. Le tout est arrosé de bière brassée maison et d’hydromel. Un pain de Noël en forme de cochon est également préparé. Pour le dessert, ils dégustent du pain d’épice et des biscuits à la cannelle et au chocolat ainsi que des tartes aux fruits rouges.

Pour permettre aux esprits des ancêtres de revenir les visiter et ainsi faire un peu partie de la fête, la nourriture reste sur la table et le feu crépite dans la cheminée jusqu’au petit matin.

Selon vous, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

22 décembre

 Dans ce pays, c’est dès le début du mois de décembre que l’on se réunit au coucher du soleil entre amis, parents et voisins pour chanter en chœur d’anciennes chansons. Populaires ou sacrées, elles célèbrent Noël. Son carnet de chant en main, on se retrouve chez les uns et les autres en apportant de quoi boire ou manger. C’est un vrai moment de partage où, accompagné des tambours, chacun exprime sa joie au rythme de mazurka, biguine ou valse. La population dit qu’elle va à un “Chanté Noël”.

Ici, pas de cheminée pour le passage du Père Noël ; il fait bien trop chaud. Alors ce dernier descend d’un cocotier ou arrive en moto, en bateau ou encore à cheval. Une fois sa tournée terminée, on aime à dire qu’il revient se baigner et se reposer.

Il y a très peu de sapin ; ce sont donc les cocotiers qui s’illuminent et se parent aux couleur de Noël. A l’intérieur des maisons, c’est le sapin en plastique ou une branche d’arbre de filao qui sont décorés.

Fort de son succès, le bonnet du Père Noël est de sortie tout au long de ce mois festif. On en voit partout. Tout le monde, petits et grands, le porte et les enfants en mettent un pour aller à l’école.

Dans ce pays où l’on aime bien manger, de beaux plats sont préparés pour l’occasion. Le repas du réveillon est typique et ne diffère pas beaucoup d’une famille à l’autre. Accompagné de boissons traditionnelles telles que le sirop de groseilles pays ou de la liqueur à base d’écorces d’orange. l’apéritif se compose également d’acras, de boudin, des pâtés salés et du jambon de Noël à l’ananas. Le plat principal, quant à lui, est très copieux. Au menu : ragoût de porc accompagné d’ignames, de riz et des pois d’angole parsemés de lardons. En dessert, on déguste des amours cachés, du blanc manger coco et parfois du chocolat de première communion.

Le lendemain de Noël, les habitants de cette belle région ont la possibilité de se rendre à la plage sous le soleil pour y faire des châteaux de sable plutôt que des bonhommes de neige !

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

23 décembre

Dans ce pays où il fut remplacé pendant plusieurs décennies par les Fêtes de l’Hiver afin d’effacer la dimension religieuse de cette célébration, Noël a cependant réussi à garder toute sa tradition religieuse et son folklore.

L’arbre de Noël est décoré avec des noix, des marrons, des noisettes, des bonbons, des chocolats emballés dans du papier coloré ainsi que des pommes. Le sapin est conservé jusqu’à la Saint Jean, début janvier.

Le matin de la veille de Noël, les enfants sillonnent leur quartier ou village pour chanter de maison en maison. Très prisée dans les campagnes, cette coutume des chants de Noël a gardé son caractère religieux et annonce la Nativité du Christ et l’arrivée des fêtes. De porte en porte, ils reçoivent, selon la tradition, des craquelins, des noix, des pommes… ou plus communément des sucreries et de l’argent. La légende raconte que pour ceux qui ne veulent pas ouvrir leur porte par radinerie, une mauvaise année s’annonce…

Par ailleurs, selon de vieilles coutumes, les chanteurs de Noël portent de beaux costumes mais aussi des cloches, des tambours et des fouets afin de faire du bruit pour éloigner les mauvais esprits.

Le soir venu, la population participe à une messe de la Nativité. Ensuite, si les plus jeunes vont dormir en attendant la venue du Père Noël, les plus grands, quant à eux, participent à la veillée de Noël et ont le plaisir de rencontrer le Père Noël! Celui-ci leur demande de réciter une poésie ou de chanter et leur remet alors leurs cadeaux.

Le repas de Noël est généralement à base de viande de porc. En référence à des coutumes ancestrales, ce dernier est en effet sacrifié et abattu quelques jours plus tôt lors de la Saint Ignat. Il est ensuite minutieusement préparé sous formes de produits charcutiers tels que la toba, l’andouille, le jambon fumé,la saucisse…ou sous forme de plats traditionnels comme l’aspic de porc, la tochitura ou encore la sarmale. Le repas se termine par le dessert traditionnel de Noël, une brioche farcie de fruits secs ou de chocolat.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

24 décembre

 Même si toutes les traditions tendent à s’uniformiser, le sapin est moins présent dans ce pays où l’installation d’une crèche avec Jésus, la Vierge Marie et les Rois Mage est bien plus populaire.

Le réveillon de Noël commence par un repas de famille. Se devant d’être humble, ce repas est composé de plats simples, généralement peu onéreux. Le plat traditionnel est de la morue servie avec des pommes de terre et du chou.

Dans ce pays profondément catholique, le réveillon se poursuit autour de la messe de minuit, appelée “messe du coq” en souvenir du coq qui aurait chanté les douze coups de minuit lors de la naissance de Jésus.

Dans certaines villes, un arbre de Noël est brûlé sur le parvis de l’église ; l’occasion de se réunir pour se souhaiter de joyeuses fêtes.

De retour à la maison, on déguste le dessert. Si le repas est simple, une attention toute particulière est portée au dessert pour lequel une table entière est dressée. Selon la tradition, il y a près de 13 desserts différents faisant référence aux 12 apôtres et Jésus lors de la Cène, dernier repas du Christ.

Parmi les plus célèbres desserts, les beignets parfumés à l’aguardiente et à l’orange, les traditionnels riz-au-lait et vermicelle-au-lait ou encore le gâteau des rois.

Préparé en famille, ce Bolo Rei est composé de fruits secs et de fruits cristallisés. On y introduit une figurine en métal ainsi qu’un haricot. Celui dont la part contient la figurine recevra la chance et la bonne fortune pour l’année à venir alors que celui tombe sur le haricot devra préparer le gâteau l’année suivante.

Cette table restera alimentée durant plusieurs jours pour accueillir tous les proches venus offrir leurs cadeaux et présenter leurs vœux.

Les cadeaux de Noël s’ouvrent généralement après la messe de minuit, en dégustant les desserts. La tradition dit que c’est le Petit Jésus qui apporte les cadeaux de Noël et non pas le Père-Noël.

Le 25 décembre on mange traditionnellement les restes du repas de la veille qu’on agrémente parfois de plats plus élaborés, notamment de la viande de chevreau rôtie.

Les fêtes de Noël se terminent le 6 janvier avec les “Janeiras”, des chants traditionnels pour souhaiter la bonne année.

A votre avis, de quel pays ces traditions sont-elles issues?

25 décembre

La municipalité vous souhaite un

 

Joyeux Noël !!!

Et maintenant place aux réponses…