A l’invitation de la mairie 25 personnes se sont déplacées au Triskell pour s’informer de ces projets.

Après une introduction par le maire, Raymond MERCIER, Robert BODIGUEL a détaillé le plan de l’aménagement qui a pour but principal de sécuriser la circulation piétonne de plus en plus importante depuis la présence de la maison médicale et prochainement de la pharmacie.

Depuis plusieures années, toute la population est d’accord pour dire qu’elle est dangereuse pour les piétons; l’étroitesse de la rue ne permettait pas d’y réaliser des trottoirs normalisés et accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Le dialogue avec 2 riverains a permis de négocier pour qu’ils cèdent une partie de leur terrain, Robert BODIGUEL a tenu à les remercier: « sans ces accords nous ne serions pas là ce soir ».

Depuis le carrefour de l’église et jusqu’à la maison médicale, 2 trottoirs, une écluse,sorte d’étranglement et une réorganisation partielle des stationnements seront l’essentiel des travaux.

Au préalable, le réseau d’eau potable sera remplacé, précisait Raymond MERCIER,par le syndicat des eaux de la Penzé

Quelques questions de l’assistance ont portées sur l’accessibilité des propriétés riveraines et les stationnement constatés sur les trotoirs, problèmes récurrents sur le bourg.

 

Deuxième sujet: la construction de la pharmacie sur le parking en bordure de la rue du stade face à la maison médicale.

Cet emplacement a été choisi après une concertation entre le pharmacien, Nicolas BONNET, des professionnels d’installation de pharmacies et la mairie. La commission municipale « urbanisme » a donné son accord à l’unanimité .

Une pharmacie de 160 m², équipée pour fonctionner en drive, située à 2 pas de la maison médicale, un parking de 15 places intallées dans la partie Est du site, côté Ouest le stationnement de poids lourds sera préservé.

Un projet qui sera porté SCIC GUICLAN SANTE, en location-vente. Le permis de construire doit être déposé dans les prochains jours, l’objectif est une ouverture pour la fin de l’année 2019.

Quelques questionnements sur le stationnement lors de grosses manisfestations dans le bourg.  » Exceptionnellement nos parkings peuvent être saturés, mais combien de fois dans l’année » interrogeait le maire ?>

Partager